La Remédiation Cognitive

 

 

 

Avec la remédiation cognitive, la thérapie devient un apprentissage à travers le jeu

 

Voici ce que le patient peut réussir à accomplir avec l’aide du thérapeute :

  • Réfléchir sur ses stratégies de pensée (penser à penser)

 

  • Reconnaître les avantages de certains de ses styles de pensée

 

  • Défier certains de ses styles de pensée existants

 

  • Explorer de nouveaux styles de pensée

 

  • Améliorer la flexibilité de pensée

 

  • Améliorer la pensée intégrative et réussir à voir les choses dans leur globalité

 

  • Faire le lien entre les styles de pensée et de petites tâches comportementales

 

  • Briser quelques petites habitudes

 

  • Se préparer pour de prochaines prises en charge thérapeutiques

 

  • Améliorer la confiance en soi pour démarrer et s’engager dans de futures thérapies. 

 

 

Cette technique s’appuie sur 2 éléments :

 

 

La recherche en neuropsychologie montre que les patients anorexiques ont des marqueurs de rigidité cognitive, signant donc une mauvaise flexibilité. Les modes de pensées sont rigides, persistants, et obsessionnels et entravent considérablement la souplesse et la capacité d’adaptation au quotidien.

 

Il existe également des preuves scientifiques indiquant que les sujets anorexiques ont un style de traitement de l’information excessivement détaillé, aux dépens d’une pensée holistique, globale. Exceller dans la focalisation sur des détails peut être un atout. Certaines tâches exigeront cette compétence. Toutefois, de manière générale, la plupart des tâches exigent d’avoir à la fois une pensée focalisée sur les détails, mais également de voir les choses dans leur globalité.

 

  • La plasticité cérébrale

 

Les études récentes en neurosciences, en psychologie clinique et expérimentale ont mis à jour la plasticité cérébrale. 

 

Le cerveau, la pensée, et le style de traitement de l’information peuvent changer au cours de la vie, et l’idée du programme de CRT à l’attention des personnes souffrant d’anorexie mentale est d’introduire « une gymnastique du cerveau » comme point de départ du travail psychologique. 

 

 

La remédiation cognitive cible les processus de pensée et non le contenu

 

La rigidité cognitive et la pensée centrée sur les détails handicapent le quotidien et sont aussi susceptibles d’avoir un impact négatif considérable sur tout engagement thérapeutique et sur l’efficacité du traitement. A cette fin, la remédiation cognitive peut être vue comme une première étape dans l’approche thérapeutique pour les anorexiques car cette thérapie cible le fonctionnement cognitif qui sous-tend le contenu de la pensée, plutôt que d’exiger un fonctionnement cognitif intact pour être efficace.

 

La remédiation cognitive ne cible pas le contenu émotionnel et propose des exercices complètement éloignés des préoccupations alimentaires et des symptômes.

 

 

Réflexion sur le style de pensée

 

En plus de donner aux individus l’opportunité de renforcer certaines connexions cérébrales au travers d’exercices et d’entraînement, la remédiation cognitive encourage la réflexion sur les styles de pensée, sur les avantages et les inconvénients des différentes stratégies de pensée.

 

Renforcement de la confiance en soi, capacité à reconnaître et à apprécier ses propres aptitudes sont parmi les conséquences positives de ces réflexions.

 

 

 

Le but de la remédiation cognitive

 

Un objectif clé de la remédiation cognitive est de renforcer des connexions cérébrales afin d’améliorer le fonctionnement du cerveau. Cela est basé sur l’idée que les réseaux cérébraux peuvent être activés et que ceux qui le sont moins peuvent être de nouveau sollicités grâce à un entraînement cognitif.

 

Un deuxième objectif de la remédiation cognitive est d’encourager les patients à prendre du recul par rapport aux exercices réalisés pendant les séances afin de les aider à prendre conscience de leur façon de penser et de leur fonctionnement dans la vie de tous les jours. Ceci peut être fait par l’apprentissage explicite de nouvelles stratégies qui peuvent être réutilisées, entraînées, et se généraliser au comportement. De ce fait, la remédiation cognitive vise à utiliser l’entraînement, la réflexion, et la découverte guidée pour améliorer le fonctionnement de la pensée. 

 

Un autre objectif de la remédiation cognitive est issu de recherches montrant que la motivation au changement, ainsi que le fait de savoir que l’on peut apprendre de ses erreurs, donne la possibilité d’atteindre ses buts dans tous les aspects de la vie. L’idée qui peut être utilisée comme thème général de la remédiation cognitive, à travers les exercices pratiqués, la réflexion sur ces exercices, et leur application à la vie quotidienne est que les gens devraient être reconnus pour leurs efforts – donc pour avoir essayé – et non pour leurs compétences.  

 

 

 

En résumé, la remédiation cognitive est un outil qui ….

  • Comporte des exercices mentaux ludiques visant à améliorer les stratégies cognitives, les capacités de pensée, et le traitement de l’information à travers un entraînement

 

  • Encourage la réflexion sur les styles de pensée.

 

  • Encourage le fait de « penser à propos de la pensée »

 

  • Aide à explorer de nouvelles stratégies à appliquer dans la vie quotidienne

 

Et finalement la remédiation cognitive tout en permettant une meilleure accroche aux soins, potentialise les effets des autres thérapies.

 

Diététicienne - Nutritionniste

 

 

Praticienne hypnose, EFT &

 

Cohérence Cardiaque

Régulation du poids et de l'alimentation


Troubles du Comportement Alimentaire


Pathologies de la nutrition

 

8, avenue de Saint-Germain

78290 Croissy-sur-Seine

 

(Présentiel et Visio-consultations)

Si vous avez une question ou besoin de

me contacter directement

 

Tél. : 06 60 45 13 88

 ou

corinne.dubel@gmail.com

 

Pour accéder à mon cabinet :

Plan d'accès Cabinet Croissy.pdf
Document Adobe Acrobat [601.6 KB]