La Cohérence Cardiaque

 

 

De quoi s’agit-il ?

 

La cohérence cardiaque a été présentée au grand public pour la 1ère fois en langue française par le Dr David Servan-Schreiber.

La cohérence cardiaque est une pratique de la gestion du stress et des émotions par le contrôle de la respiration et conduisant à de nombreux bienfaits sur la santé physique, mentale et émotionnelle. 

 

Rappel sur le système nerveux

 

Pour comprendre la cohérence cardiaque, quelques notions de physiologie sont à préciser ici.

 

Le corps est régi par 2 grands systèmes nerveux :

  • Le système nerveux somatique (branche volontaire destinée à l’action mise en œuvre par une décision, une volonté d’agir)

 

  • Le système nerveux autonome (branche involontaire, réflexe et automatique gérant les régulations physiologiques et les adaptations de l’organisme comme la température, le taux de sucre dans le sang, la digestion, les sécrétions hormonales, le poids – Eh oui, le poids n’est pas une question de volonté ! – les phases veille /sommeil etc.).

 

Le système nerveux autonome (SNA) comporte 2 sous-systèmes antagonistes :

  • Le système nerveux orthosympathique (SOS) : il est préparé à la fuite ou au combat. Il sait mobiliser l’énergie pour faire face à un danger. Différents médiateurs agissent dont les plus connus sont l’adrénaline et le cortisol.
  • Le système nerveux parasympathique (SPS) : il est fait pour restaurer, reconstituer l’énergie éventuellement mobilisée par le SOS. Il permet le repos, la relaxation et la réparation. Ici, vont être à l’œuvre des hormones comme l’acétylcholine et la DHEA (la fameuse « hormone de jouvence ».  

 

Le cœur participe activement au système nerveux autonome dont il occupe une fonction essentielle permettant l’adaptation en temps réel aux changements environnementaux. Une menace ? Le SOS accélère le cœur pour propulser l’énergie (oxygène + sucre) aux cellules musculaires permettant de fuir ou de combattre. Le danger s’est éloigné ? le cœur peut ralentir et l’organisme reconstituer son énergie.

 

Le cœur est donc constamment en train d’alterner entre accélérations et ralentissements, activant alternativement le SOS (accélérateur) et le SPS (frein), nous permettant de nous adapter en temps réel aux changements perçus et aux menaces éventuelles. C’est ce qui explique la variabilité de la fréquence cardiaque.

 

Variabilité de la Fréquence Cardiaque (VFC)

 

La plupart des gens pense que le cœur, au repos, bat selon un rythme régulier. On sait aujourd'hui que c’est loin d’être le cas et que ce rythme est étonnamment irrégulier. On appelle cela la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC).

 

Cette notion, connue déjà de la médecine chinoise quelques 500 ans av. JC, fut décrite au 18ème siècle par le physiologiste britannique Stephen Hales. Mais ce n’est que dans les années 1950 que son importance fut à nouveau considérée et que des études mettent en évidence le lien entre l’amplitude de la VFC et le niveau de stress et d’anxiété.

 

Ainsi, le cœur accélère et ralentit en permanence. Sa fréquence s’adapte selon les changements constants de l’environnement. Ces variations sont imperceptibles lors de la prise de pouls car elles se mesurent en millisecondes. Le tracé normal de la fréquence cardiaque est donc « chaotique » :

 

 

L’enregistrement du tracé se fait très facilement à l’aide d’un capteur que l’on place sur le lobe de l’oreille relié à un logiciel de cohérence cardiaque.

 

L’amplitude des oscillations, c’est-à-dire la différence entre la moyenne des pics supérieurs et la moyenne des pics inférieur, témoigne de la capacité d’adaptation du corps aux changements de l’environnement et donc de l’état de santé et de l’équilibre de l’individu.

 

L’importance de l’amplitude permet ainsi d’évaluer l’état de santé global, autant physique que psychologique et e mode de vie favorable ou non à la stabilité interne et donc à une longue vie. Plus l’amplitude de la VFC est élevée, plus l’état d’équilibre et de santé est important.

 

La VFC est réduite par les années (- 3% / année d’âge), les pathologies chroniques comme le diabète et toutes les affections longues, la fatigue, le stress et l’anxiété, la dépression, les polluants comme le tabac, le style de vie (Surpoids, sédentarité, manque de sommeil …)

 

En revanche, la VFC est augmentée par l’exercice physique régulier, un style de vie sain, le repos et la relaxation, les pratiques méditatives et … la Cohérence Cardiaque.  

 

Qu’est-ce que la Cohérence Cardiaque ?

 

La cohérence cardiaque est un état particulier de la VFC.

 

C’est un état non physiologique (c’est-à-dire qu’il va devoir être induit et notamment par la respiration) mais qui produit des effets physiologiques. L’état de cohérence cardiaque permet de se mettre dans une neutralité émotionnelle et ses bienfaits à court, moyen et long terme sont extrêmement positifs pour la santé.

 

En respirant d’une certaine façon, le tracé chaotique vu plus haut, change et devient une courbe périodique qui ressemble à celle-ci : 

 

La courbe s’harmonise, l’amplitude augmente, la VFC se synchronise avec la respiration.

 

Lorsque vous inspirez, votre cœur accélère et, lorsque vous expirez, il ralentit. Il est donc possible de contrôler les accélérations et les ralentissements du cœur en contrôlant sa respiration. Et voilà un moyen détourné pour influencer notre système nerveux autonome que nous pensions inaccessible à la volonté !

 

La respiration qui permet l’état de cohérence cardiaque est une respiration lente, ample, régulière et abdominale à une fréquence particulière : la technique du 3 6 5.

 

 

Entrer en cohérence : la technique du 3 6 5

 

Il s’agit de pratiquer

 

3 fois / jour

 

Parce qu’il n’y a pas d’effet sur le stress et l’anxiété sans pratique régulière. Et pour agir sur le cortisol il est important de pouvoir pratiquer le matin au lever. Cette 1ère séance est la plus importante. Les autres séances se succéderont à 4 heures d’intervalle. Selon vos contraintes quelques compromis peuvent se trouver et sont à étudier avec votre praticien.

 

6 respirations / minute

 

C’est la seule consigne qui ne souffre aucun compromis. Cela conduit à une durée d’inspiration + expiration = 10 secondes, avec 5 secondes consacrées à l’inspiration et 5 à l’expiration. Dans certains cas il est possible de pratiquer 4 secondes d’inspiration et 6 secondes d’expiration ou l’inverse, selon les résultats souhaités. 

 

5 minutes / séance

 

C’est le meilleur compromis. Avec moins, il n’y aura pas d’efficacité. Et au-delà, le risque est l’apparition de pensées intrusives et donc d’état émotionnel perturbateur.

 

Et cela avec ou sans guide respiratoire

 

Au début, un guide respiratoire permet d’apprendre et de trouver le rythme. Il est important ensuite de pouvoir entrer en cohérence cardiaque sans guide respiratoire.

 

Différents guides existent, téléchargeables sur smartphones ou consultables sur Internet.

 

Le Respirelax + a l’énorme avantage d’être gratuit et paramétrable. Les réglages se font facilement tant sur la durée de la séance que les durées d’inspir et d’expir.

 

Votre praticien en cohérence cardiaque vous montre le tracé de vos courbes en chaos et lorsque vous êtes en état de cohérence cardiaque de sorte que vous apprenez à entrer dans cet état particulier et vous pouvez vous entrainer chaque jour chez vous, et y parvenir en 2 à 3 semaines sans guide respiratoire.

 

Effets immédiats et rémanents de la cohérence cardiaque

 

Voici les principaux effets à court, moyen et long terme d’une pratique régulière de la cohérence cardiaque :

 

  • Augmentation de l’amplitude de la VFC et donc amélioration de l’état de santé globale à terme grâce à la pratique régulière.
  • Sensation d’apaisement et de calme
  • Baisse du cortisol et donc effet sur le stress et sur le poids
  • Réduction de la perception du stress et d’autres émotions désagréables
  • Action favorable sur de nombreuses hormones véhiculant des émotions dont la dopamine et la sérotonine
  • Augmentation de la DHEA et donc ralentissement du vieillissement
  • Augmentation des IgA et donc renforcement du système immunitaire
  • Augmentation de la sécrétion d’ocytocine, l’« hormone de l’amour » …
  • Augmentation du facteur natriurétique auriculaire avec effets bénéfiques sur la tension artérielle
  • Augmentation des ondes Alpha favorisant apprentissage et mémorisation
  • Diminution de l’anxiété et de la dépression
  • Meilleure régulation de la glycémie
  • Réduction du périmètre abdominale
  • Meilleure récupération à l’effort

Diététicienne - Nutritionniste

 

 

Praticienne hypnose, EFT &

 

Cohérence Cardiaque

Régulation du poids et de l'alimentation


Troubles du Comportement Alimentaire


Pathologies de la nutrition

 

8, avenue de Saint-Germain

78290 Croissy-sur-Seine

 

(Présentiel et Téléconsultations)

Si vous avez une question ou besoin de

me contacter directement

 

Tél. : 06 60 45 13 88

 ou

corinne.dubel@gmail.com

 

Pour accéder à mon cabinet :

Plan d'accès Cabinet Croissy.pdf
Document Adobe Acrobat [644.4 KB]